Accueil
Home > Actualités > Marché du logement au Royaume-Uni : Londres devant

Depuis avril, le Crédit Foncier confronte la France avec d’autres pays européens sous forme de « matchs immobiliers ». Ces matchs prennent la forme d’études comparatives sur les principales données économiques, démographiques et surtout immobilières. Après France-Espagne en avril et France-Allemagne en mai,

cette série se poursuit aujourd’hui avec France-Royaume-Uni. Prochain match disputé : France-Italie en juillet.

Economie : le Royaume-Uni affichait en 2015 une croissance économique de 2,3 %, près du double de celle de la France (+1,2 %). Le PIB britannique (2 569 Mds€) est supérieur à celui de la France (2 184 Mds€), alors que son taux de chômage (5,4 %) représente près de la moitié du taux de chômage français (10,4 %).

Démographie : à un niveau quasi-identique à celui des Français (66 millions), les 65 millions d’habitants du Royaume-Uni (densité de 264 habitants par km²) sont en revanche davantage concentrés dans des agglomérations (degré d’urbanisation égal à 87 %) que ne le sont les Français (66 %).

On compte 2,3 occupants par logement en moyenne (2,2 en France).

Au Royaume-Uni tout comme en France, l’âge de départ des jeunes du foyer familial est de 24 ans ; l’espérance de vie au Royaume-Uni est de 81 ans, légèrement inférieure à celle de la France (82 ans).

 Marché du logement britannique

Le marché immobilier britannique (Angleterre, Ecosse, Irlande du Nord, Pays de Galles) affiche une croissance importante au cours des deux dernières années (2014 et 2015) :

Le Royaume-Uni et la France se distinguent des autres pays européens par le marché immobilier très tendu de leur capitale :

Le nombre de résidences principales (28 millions au Royaume-Uni) est équivalent à celui affiché par la France. Ces résidences prennent en grande majorité la forme de maisons : 85 % contre 69 % en France.

La proportion de propriétaires y est de 65 % contre 70 % dans l’Union européenne.

Enfin, l’écart de taux d’endettement entre le Royaume-Uni et la France est important : le montant des crédits immobiliers restant à rembourser par chaque ménage propriétaire au Royaume-Uni s’élève à 83 000 €    (47 000 € en France), soit 22 % du patrimoine non financier du ménage (12 % en France).

Plus d’information ici